L’intelligence artificielle (IA) a profondément modifié le quotidien des consommateurs et les opérations des entreprises. Cet article explore les étapes clés de cette évolution fascinante, de l’introduction du test de Turing jusqu’au lancement très médiatisé de ChatGPT.

Les années 1950 : les fondations de l’IA

En 1950, Alan Turing publie « Computing Machinery and Intelligence », introduisant le test de Turing et ouvrant la voie à ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’IA. En 1956, le terme « intelligence artificielle » est officiellement créé lors d’un atelier par John McCarthy, Marvin Minsky, Nathaniel Rochester et Claude Shannon.

Les années 1960 : premières applications et robots

En 1966, Joseph Weizenbaum crée Eliza, un programme capable de simuler une conversation avec un humain. En 1969, Stanford Research Institute développe Shakey, le premier robot mobile intelligent.

Les années 1970 et 1980 : hivers et renaissances

En 1973, le rapport de James Lighthill conduit le gouvernement britannique à réduire considérablement le soutien à la recherche en IA. En 1980, les machines Lisp sont commercialisées, marquant une renaissance de l’IA.

Les années 1990 : traitement de la parole et de la vidéo

En 1997, IBM’s Deep Blue bat Garry Kasparov dans un match d’échecs historique, la première défaite d’un champion du monde d’échecs en titre par un ordinateur dans des conditions de tournoi.

Les années 2000 : assistants personnels et reconnaissance faciale

En 2006, Fei-Fei Li commence à travailler sur la base de données visuelles ImageNet, qui deviendra un catalyseur pour le boom de l’IA. En 2011, IBM Watson bat le champion de Jeopardy!, Ken Jennings.

Les années 2010 : deep learning et applications grand public

En 2012, Geoffrey Hinton, Ilya Sutskever et Alex Krizhevsky introduisent une architecture de réseau neuronal profond qui remporte le défi ImageNet. En 2016, DeepMind’s AlphaGo bat le meilleur joueur de Go, Lee Sedol.

Les années 2020 : IA et santé

En 2020, l’Université d’Oxford développe un test IA, Curial, pour identifier rapidement la COVID-19 chez les patients des urgences.

2023 et au-delà : l’avenir de l’IA

En 2023, OpenAI annonce le GPT-4 multimodal LLM qui reçoit des instructions textuelles et visuelles. Selon une enquête de Gartner de 2023, 55% des organisations ayant déployé l’IA envisagent systématiquement cette technologie pour chaque nouveau cas d’utilisation qu’elles évaluent.

Conclusion

Les développements actuels de l’IA, qu’ils soient progressifs ou disruptifs, font progresser l’objectif ultime de l’IA : atteindre une intelligence artificielle générale. Dans ce contexte, le traitement neuromorphique montre un potentiel prometteur pour imiter les cellules cérébrales humaines, permettant aux programmes informatiques de fonctionner simultanément plutôt que séquentiellement.