Un avertissement sur la montée en puissance de l’IA

La semaine dernière, une lettre ouverte a été publiée par un collectif d’éminents chefs d’entreprise et d’experts de l’IA sur le site du Center for AI Safety. Le document met en garde contre un « risque d’extinction » pour l’humanité en raison du développement rapide et incontrôlé de l’IA.

Mo Gawdat : une voix d’autorité soulève l’alarme

Parmi les voix concernées, nous retrouvons Mo Gawdat, ancien membre de la direction de Google X, la division de l’entreprise responsable de ses projets les plus ambitieux et innovants. Mo Gawdat, avec sa longue expérience dans le domaine de l’IA, a partagé ses inquiétudes lors d’une interview sur le podcast « The Diary of a CEO », animé par Stephen Bartlett.

Gawdat estime que les risques présentés par l’IA sont plus grands que ceux du changement climatique, soulignant l’urgence de la situation. Pour lui, c’est « la chose la plus importante que nous ayons à faire aujourd’hui. »

Les effets potentiellement dévastateurs de l’IA

Il prédit des conséquences dévastatrices imminentes pour notre société causées par l’IA. Selon lui, nous pourrions commencer à ressentir ces impacts dans les deux prochaines années. Gawdat évoque le risque d’une perte massive d’emplois et la prolifération d’outils propices à la cybercriminalité, comme les deepfakes.

Ce qui est encore plus effrayant pour lui, c’est l’idée que l’IA pourrait finir par voir les humains comme des « déchets », ou même concevoir ses propres « machines à tuer ».

Un appel à l’action pour freiner l’avancée de l’IA

La solution proposée par Mo Gawdat pour atténuer cette menace imminente repose sur l’action gouvernementale. Il suggère d’imposer une taxe de 98 % aux entreprises utilisant l’IA, et d’utiliser cet argent pour indemniser les individus dont la vie est « perturbée » par l’IA.

Il est crucial que le public soit bien informé et conscient des défis que l’IA présente. Les initiatives de sensibilisation et d’éducation doivent donc être renforcées à tous les niveaux de la société.