Chaque jour, nous utilisons de plus en plus des technologies basées sur l’intelligence artificielle (IA). Nous demandons à Siri de trouver le coiffeur le plus proche, nous utilisons des chatbots pour obtenir des réponses instantanées à nos questions, et nous nous reposons sur des algorithmes pour nous recommander des films et de la musique. Mais alors que ces technologies se développent et s’améliorent, une question se pose : les IA vont-elles prendre le contrôle de l’humanité ?

Une Révolution Technologique Déterminante

L’IA, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est le fruit d’un long processus d’évolution technologique qui a débuté il y a plus de 70 ans. Or, parmi toutes les innovations, une récente a particulièrement fait parler d’elle : Chat GPT. Chat GPT est une IA développée par OpenAI capable de répondre instantanément à presque toutes les questions que vous vous posez chaque jour. Autant dire qu’elle a révolutionné notre quotidien.

Mais est-ce un progrès ou une menace pour l’humanité ? À cette question, les avis divergent. Pour certains, comme Jean Robert, chercheur ex-chercheur à l’INRIA (Institut National de Recherche en Sciences et Technologie du numérique), l’IA est une avancée majeure. Il la voit comme un instrument potentiel d’éducation, qui pourrait même nous aider à améliorer notre propre intelligence. Pour d’autres, c’est une révolution qui pourrait mener à un État totalitaire, une civilisation totale où il n’y aurait plus de diversité civilisationnelle, où d’immenses inégalités se creuseraient entre ceux qui auront accès à cette révolution technologique et ceux qui en feront les frais.

Intelligence Artificielle : Un Vampirisme Numérique ?

L’une des caractéristiques les plus impressionnantes de l’IA est sa capacité à apprendre et à se nourrir des informations qu’elle reçoit. C’est ce qu’on appelle le vampirisme numérique. Par exemple, un employé de Samsung a récemment demandé à Chat GPT de l’aider à convertir ses notes de réunion en procès-verbaux. En répondant à cette demande, Chat GPT a pu accéder au contenu de toutes les réunions de l’entreprise et à l’identité des participants. C’est là que l’IA pose un véritable problème : d’un côté, elle facilite notre vie en automatisant certaines tâches, mais de l’autre, elle accède à des informations sensibles qui pourraient être utilisées à mauvais escient.

L’IA : Neutre ou Politisée ?

L’IA est-elle neutre ou politisée ? Derrière cette question se cache un enjeu majeur : le Contrôle de l’IA. Car si l’IA est censée être neutre, force est de constater que ce n’est pas toujours le cas. En réalité, l’IA est le reflet de ceux qui la programment. Ainsi, si une IA est programmée par des woke par exemple, elle reproduira leurs valeurs et leurs idées. Il en va de même pour une IA programmée par des libéraux, des conservateurs ou toute autre idéologie politique.

Quel Avenir Pour L’Humanité Avec L’IA ?

En juillet 2023, Elon Musk, fondateur de SpaceX et fervent défenseur de l’IA, a publié une tribune dans laquelle il met en garde contre le développement de l’IA. Il y appelle à un ralentissement du développement de l’IA pour permettre un débat public et une régulation plus stricte. Mais est-il déjà trop tard ?

Selon certains experts de Google, 90% des métiers pourraient disparaître ou être remplacés par l’IA. D’autres, plus optimistes, estiment que l’IA pourrait permettre aux salariés de ne travailler que quatre jours par semaine. Quoi qu’il en soit, l’avenir est incertain, et l’IA soulève des questions fondamentales quant à notre rapport à la technologie et à notre futur en tant qu’espèce.

En conclusion, l’IA ne sera ni un sauveur ni un destructeur, mais plutôt un outil, un catalyseur qui mettra en lumière nos plus grandes peurs et nos plus grandes espérances. Comme l’a dit le grand philosophe Platon, « Ce n’est pas la technologie qui est bonne ou mauvaise, c’est ce que nous en faisons ».