Selon Bill Gates, l’intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde de l’éducation, en se comportant comme un professeur de lycée exceptionnel, capable de fournir des retours constructifs et précis aux élèves. Mais comment cette vision pourrait-elle se concrétiser dans les salles de classe du futur ?

L’IA, un assistant pédagogique de choix

Lors d’un épisode récent de son podcast « Unconfuse Me », Bill Gates, co-président de la Fondation Bill et Melinda Gates, a partagé sa vision de l’impact potentiel de l’IA sur l’éducation. Selon lui, les chatbots IA pourraient bientôt offrir des retours utiles sur les dissertations des élèves, aidant ainsi à améliorer la clarté de leur écriture et la solidité de leurs arguments.

Les limites actuelles des programmes éducatifs

Gates a souligné que les logiciels éducatifs actuels sont « loin d’être excellents » lorsqu’il s’agit d’enseigner la lecture ou l’écriture. Il imagine une IA qui serait comme « un excellent professeur de lycée qui corrige vraiment votre dissertation, et vous repartez en vous disant : ‘D’accord, je dois m’améliorer ici' ».

L’IA en soutien, pas en remplacement

Gates a tenu à préciser que l’IA ne devrait pas, et ne pourrait probablement pas, remplacer les enseignants humains. Au contraire, ces chatbots pourraient soulager les enseignants surchargés de travail et aider à réduire les inégalités éducatives pour les élèves à faible revenu dans le monde entier.

L’importance de l’avis des enseignants

Pour que cette vision devienne réalité, Gates estime que les programmes de tutorat IA doivent intégrer les retours des enseignants sur la manière dont la technologie peut les aider au mieux dans leur travail. Il a souligné l’importance de ne pas faire sentir aux enseignants que la technologie entrave leur créativité ou leur compétence.

Les expérimentations en cours

Certains tuteurs IA existent déjà, comme Khanmigo, développé par la Khan Academy et alimenté par l’outil ChatGPT d’OpenAI. Selon Sal Khan, PDG de la Khan Academy, ce programme montre une capacité à guider les élèves à travers les étapes de résolution de problèmes mathématiques, bien que certains enseignants aient exprimé des préoccupations quant à sa tendance à fournir trop rapidement les réponses aux élèves.

L’importance de l’interaction sociale

Gates et Tovah Klein, psychologue pour enfants au Barnard College, s’accordent sur l’importance cruciale de l’apprentissage en personne pour le développement comportemental des enfants, une leçon rendue particulièrement évidente pendant la pandémie de Covid-19.

Conclusion

L’intelligence artificielle, selon Bill Gates, a le potentiel de transformer radicalement l’éducation, en agissant comme un assistant pédagogique de choix. Toutefois, il est essentiel que cette technologie soit développée en collaboration avec les enseignants et qu’elle soit utilisée comme un complément à l’enseignement humain, et non comme un remplacement.