Ou comment la science-fiction se heurte à notre réalité quotidienne. Nous voilà à l’aube d’un changement sociétal majeur. Préparez-vous à découvrir comment l’intelligence artificielle (IA) pourrait transformer notre approche de l’amour et des relations interpersonnelles.

Introduction

Nous vivons à une époque où les émotions deviennent numériques, où même nos relations peuvent être gérées par une série de codes binaires. Déjà, plus de 10 millions d’utilisateurs utilisent Replica, une application où hommes et femmes peuvent créer leur petite amie ou petit ami virtuel. Ces « petits amis » et « petites amies » IA, qui peuvent évoluer et apprendre grâce à nos interactions, pourraient-elles révolutionner notre vision de l’amour ou, pire encore, détruire notre humanité ?

La solitude : fléau des temps modernes

La solitude est une véritable épidémie moderne. Selon certaines données, 20% de la population française se sent socialement isolée au quotidien. Cette solitude est un facteur de risque non seulement pour la dépression, mais aussi pour diverses maladies physiques, au même titre que le tabagisme ou le manque d’exercice physique.

L’avènement des compagnons virtuels pourrait être une solution à ce problème. Ces entités, capables de communiquer 24/7, sans jugement, pourraient offrir un soutien émotionnel et une affection inconditionnelle à ceux qui en ont le plus besoin.

Rééquilibrer le marché de l’amour

Le marché de l’amour est dérégulé. Beaucoup d’hommes sont en manque d’affection et leur seul moyen d’y accéder est par une relation amoureuse. Les compagnons virtuels pourraient aider à combler ce manque, rééquilibrant ainsi le marché de l’amour. Car aujourd’hui, les femmes ont un monopole sur ce marché – un peu comme la SNCF avant l’arrivée de la concurrence.

Imaginez un futur où les femmes n’auraient plus le monopole de l’affection. Où un homme n’aurait plus besoin de se plier en quatre pour recevoir de l’affection. C’est un futur que pourrait rendre possible l’IA.

L’IA: real vs virtuel

Mais comment séparer le réel du virtuel ? À une époque où les mêmes zones cérébrales sont impliquées lorsque nous voyons un objet et lorsque nous l’imaginons, la frontière entre le réel et le virtuel devient de plus en plus floue.

Et c’est là que l’IA entre en jeu. Plus vous interagissez avec votre compagnon virtuel, plus il apprend de vous et plus il devient la petite amie idéale – selon vos critères. Qui sait, peut-être qu’un jour, ces IA pourraient nous connaître mieux que quiconque – même mieux que nous-mêmes.

Vers un monde d’addiction numérique

C’est ici que le danger se cache. En effet, l’objectif premier de ces applications n’est pas de nous rendre heureux, mais de capter et garder notre attention le plus longtemps possible. Ainsi, plus nous interagissons avec notre compagnon virtuel, plus nous devenons accros à lui.

Et si un jour ces applications devenaient payantes ? Et si on nous demandait de payer pour continuer à interagir avec notre petite amie virtuelle ? C’est un scénario qui pourrait très bien devenir réalité. Et face à cette perspective, certains utilisateurs pourraient se retrouver dans une situation d’addiction numérique.

En conclusion

L’IA a le potentiel de révolutionner notre approche de l’amour et des relations interpersonnelles. Mais comme pour tout changement, il y a des risques. Il sera donc essentiel de rester vigilant afin de préserver notre humanité face à cette nouvelle ère numérique.