L’intelligence artificielle (IA) est devenue un sujet brûlant dans de nombreux secteurs, des chaînes de restauration rapide aux parcs d’attractions. Cependant, une analyse approfondie révèle un décalage entre le discours enthousiaste des entreprises et la réalité de leurs engagements réglementaires.

Un engouement palpable pour l’IA

L’ascension fulgurante de l’IA a suscité un vif intérêt dans diverses industries. Les dirigeants s’empressent de démontrer comment leur entreprise pourrait bénéficier de cette technologie émergente. Cependant, une étude des documents réglementaires suggère que beaucoup de ces déclarations pourraient n’être que des paroles en l’air.

Selon les données d’Alphasense, près de 40 % des entreprises de l’indice S&P 500 ont évoqué l’IA ou des termes associés lors de leurs derniers appels aux résultats. Pourtant, seulement 16 % d’entre elles ont mentionné l’IA dans leurs documents réglementaires correspondants. Cela souligne que l’impact réel de l’IA reste minime pour la majorité des entreprises.

La course à l’innovation

La motivation des dirigeants à intégrer le discours sur l’IA est évidente. Les sept plus grands groupes technologiques liés à l’IA ont largement contribué à la hausse du marché boursier américain cette année. Par exemple, le fabricant de puces Nvidia a enregistré une augmentation de plus de 200 %.

Parallèlement, les investisseurs sont à l’affût des modèles d’affaires susceptibles d’être bouleversés par cette nouvelle technologie. Des entreprises comme Chegg ont alerté sur l’impact des chatbots IA sur leurs ventes.

Même des secteurs traditionnellement moins innovants se sont joints à la conversation. Ralph Lauren, Yum Brands ou encore Chipotle ont vanté les mérites de l’IA pour optimiser leurs opérations. Cependant, ces entreprises n’ont pas évoqué l’IA dans leurs derniers rapports trimestriels.

Discerner le potentiel réel de l’IA

Le fait que les entreprises n’aient pas encore constaté d’impact financier concret de leurs expérimentations en IA ne signifie pas qu’elles suivent aveuglément une tendance. Cela met en lumière le défi pour les investisseurs de distinguer le battage médiatique du véritable potentiel.

Bryant VanCronkhite d’Allspring Global Investments souligne l’importance de l’IA dans des domaines comme la restauration rapide. Rob Arnott de Research Affiliates est également convaincu du potentiel révolutionnaire de l’IA, bien qu’il ne s’attende pas à des changements du jour au lendemain.

Concluons, l’IA est sans aucun doute une technologie prometteuse, mais il est essentiel de faire preuve de discernement et de prudence face aux déclarations enthousiastes des entreprises.