Bienvenue dans un monde où l’intelligence artificielle (IA) se fraie un chemin à travers nos systèmes juridiques, où les avocats traditionnels font place à la technologie et où le droit tente de s’adapter à une nouvelle réalité numérique. C’est un monde qui évolue rapidement, où les règles du jeu changent et où l’IA est en train de redéfinir la manière dont nous pensons le droit et la justice. Laissez-moi vous guider à travers cette révolution juridique, en commençant par une petite histoire.

L’histoire de Tony Vedie, un pionnier juridique

Tony Vedie, directeur juridique opération groupe chez Carrefour, a une carrière impressionnante. Avec un parcours universitaire classique en droit privé et un master en management d’une Business School, il a commencé sa carrière comme juriste en droit de la consommation dans une entreprise de vente par correspondance.

Il a ensuite rejoint Système U, où il a rapidement gravi les échelons pour devenir directeur juridique à seulement 28 ans. Après huit ans chez Système U, il a intégré Carrefour, où il a évolué pendant plus de 16 ans, assumant diverses responsabilités, y compris la direction juridique commerciale France et la direction juridique marchandise groupe.

L’évolution du rôle du juriste d’entreprise

La carrière de Tony Vedie illustre parfaitement l’évolution du rôle du juriste d’entreprise. Traditionnellement, le juriste d’entreprise était perçu comme un spécialiste du contentieux, chargé de résoudre les litiges et de protéger l’entreprise contre les poursuites judiciaires.

Cependant, ce rôle a radicalement changé. Aujourd’hui, le juriste d’entreprise est un « partenaire commercial », impliqué dans la prise de décisions stratégiques de l’entreprise et contribuant à sa performance globale. Il ne s’agit plus seulement de régler les litiges, mais de comprendre les objectifs commerciaux de l’entreprise et de fournir des conseils juridiques pragmatiques pour les atteindre.

L’impact de l’IA sur le système juridique

L’IA est en train de bouleverser le système juridique de manière significative. Chez Carrefour, par exemple, Tony Vedie et son équipe ont utilisé l’IA pour gérer la réglementation complexe et en constante évolution, notamment pendant la pandémie de COVID-19.

Face à une avalanche de nouvelles réglementations, l’équipe de Tony a dû travailler de manière agile et efficace pour interpréter les nouvelles règles, préparer les contrôles administratifs et gérer les contrats. Dans ce contexte, l’IA a joué un rôle crucial en automatisant certaines tâches juridiques, en identifiant les risques juridiques potentiels et en aidant à prendre des décisions éclairées.

Les implications de l’IA pour les avocats

L’IA transforme également la manière dont les avocats travaillent. Plutôt que de passer des heures à rechercher des précédents juridiques ou à rédiger des documents juridiques, les avocats peuvent désormais déléguer ces tâches à des algorithmes d’IA. Cela leur permet de se concentrer sur des tâches plus stratégiques et de fournir une valeur ajoutée à leurs clients.

Cependant, cette évolution n’est pas sans défis. Les avocats doivent apprendre à travailler avec l’IA, à comprendre ses limites et à gérer les risques potentiels. Ils doivent également se tenir au courant des dernières évolutions technologiques et réglementaires, pour pouvoir conseiller efficacement leurs clients.

Vers un système juridique hybride

Alors, quelle est l’avenir du système juridique à l’ère de l’IA ? Selon Tony Vedie, l’avenir est hybride.

Cela signifie que les juristes d’entreprise et les avocats devront travailler en tandem avec l’IA, en tirant parti des forces de chacun. L’IA peut automatiser les tâches juridiques routinières, identifier les risques juridiques et aider à prendre des décisions éclairées. Les juristes et les avocats, en revanche, peuvent fournir le contexte, l’expertise et le jugement humain nécessaires pour naviguer dans le paysage juridique complexe.

En conclusion, l’IA est en train de transformer le système juridique, apportant à la fois des défis et des opportunités. Pour les juristes d’entreprise comme Tony Vedie et pour les avocats, l’avenir est excitant – s’ils sont prêts à embrasser le changement et à travailler en tandem avec l’IA.