L’explosion de l’intelligence artificielle se répercute sur le marché de l’emploi, offrant des salaires alléchants pour les experts en la matière. Cette tendance, loin d’être anodine, soulève des questions cruciales sur l’avenir du travail à l’ère de l’IA.

Des postes en or pour les experts en IA

Netflix a récemment publié une offre d’emploi proposant un salaire pouvant atteindre 900 000 dollars pour un candidat ayant une expérience approfondie des plateformes d’apprentissage automatique. Nvidia, Meta, Microsoft et Google d’Alphabet affichent également des postes avec des salaires très attractifs. Selon Vasant Dhar, professeur à la NYU, « l’IA est le nouveau Wall Street. Désormais, ce sont les géants de la tech qui font fortune. Tout est question d’intelligence, l’avenir est tout entier tourné vers l’intelligence. Il y a une pénurie de talents vraiment qualifiés. »

L’IA : destructrice ou créatrice d’emplois ?

Contrairement à certaines craintes, l’IA semble créer des opportunités professionnelles lucratives, du moins pour certaines professions hautement qualifiées. Cependant, alors que Netflix embauche des experts en IA à des salaires exorbitants, ses scénaristes restent en grève, en partie à cause des problèmes liés à l’IA générative.

Un marché du travail en pleine mutation

L’IA, tout en créant de nouveaux emplois lucratifs, en déplace d’autres. Une récente étude de Technalysis Research montre que 10 % des entreprises interrogées ont remplacé des postes humains par de l’IA. De plus, 36 % des entreprises s’attendent à ce que l’IA ait un impact sur leur effectif. Bob O’Donnell, président de Technalysis, souligne que « tout comme nous l’avons vu avec toute grande innovation technologique, il y a des changements sur le lieu de travail et certains rôles sont déplacés. »

L’impact de l’IA : une préoccupation grandissante

La différence aujourd’hui, selon O’Donnell, réside dans les catégories de travailleurs concernées. « Cela s’est produit par le passé, mais c’était pour les cols bleus. Aujourd’hui, l’inquiétude grandit en raison de l’impact potentiel sur les cols blancs, » dit-il.

Homme contre machine : le duel continue

L’impact de l’IA sur le marché du travail dépend finalement de sa qualité. Des expériences, telles que l’Expérience d’Hallucination menée par les chercheurs d’Arthur AI, ont été conçues pour évaluer la précision de l’IA générative. Les résultats ont montré que, bien que prometteuse, l’IA générative présente encore des imperfections, limitant ainsi le rythme des changements structurels.

Conclusion :

L’essor de l’IA dans le monde professionnel est un phénomène double tranchant. D’un côté, elle ouvre des portes à des postes hautement rémunérés pour les experts, de l’autre, elle soulève des questions épineuses sur l’avenir du travail et les inégalités qu’elle pourrait creuser. Le défi réside dans la capacité à naviguer dans cette nouvelle ère avec sagesse et équité.