L’intelligence artificielle (IA) est en train de révolutionner de nombreux secteurs, et l’industrie du jeu vidéo n’est pas en reste. Les acteurs de doublage s’inquiètent de l’impact de cette technologie sur leur métier et sur l’authenticité des personnages de jeu.

Lorsque Erik Passoja a prêté sa voix à un généticien belge dans un jeu « Call of Duty » il y a près de dix ans, il ne s’attendait pas à voir son visage associé à un autre personnage du jeu. Une expérience qui l’a profondément marqué et qui souligne les enjeux actuels autour de l’utilisation de l’IA dans le secteur.

L’impact de l’IA sur le doublage

L’utilisation croissante de l’IA dans le domaine du doublage de jeux vidéo pose de nombreuses questions éthiques et professionnelles. Les acteurs, à travers le syndicat SAG-AFTRA, réclament de meilleures protections, en particulier en ce qui concerne l’utilisation de leur voix et de leur image.

Bien que les protections pour les acteurs de doublage de jeux vidéo soient couvertes par un contrat spécifique de SAG-AFTRA, ce contrat, négocié en 2017, ne prend pas en compte l’IA.

De nombreux acteurs de doublage considèrent l’issue de la grève actuelle, qui a débuté le mois dernier, comme un indicateur de leur propre avenir. Ils estiment que la société ne peut pas empêcher la technologie de l’IA de progresser, mais que les travailleurs peuvent obtenir des contrats exigeant leur consentement pour reproduire leur voix ou leur image et les rémunérer en conséquence.

Les enjeux de l’IA pour les acteurs

L’IA présente des défis majeurs pour les acteurs de doublage. La capacité de l’IA à recueillir et à traiter rapidement des informations peut potentiellement créer un clone plausible d’un acteur, combiner le travail de plusieurs acteurs ou même créer un nouvel « artiste » artificiel.

La question de l’utilisation de l’IA est d’autant plus préoccupante que près de la moitié des Américains sont inquiets de l’impact de l’IA sur leur propre travail, selon un sondage réalisé en août.

Les acteurs de doublage doivent se protéger de l’IA, car la réutilisation de leur image ou de leur voix sans leur consentement est non seulement contraire à l’éthique, mais aussi potentiellement préjudiciable à leur carrière.

L’avenir de l’industrie du jeu vidéo

L’industrie du jeu vidéo est à un carrefour. D’une part, l’IA offre des possibilités incroyables en termes de création et d’innovation. D’autre part, elle pose des défis éthiques et professionnels majeurs pour les acteurs de doublage.

Les acteurs et les écrivains ne demandent pas la fin de la technologie de l’IA. Ils souhaitent simplement un accord de base stipulant que si leur travail est utilisé, une entreprise demandera leur consentement et les rémunérera pour cette utilisation.

En conclusion, l’industrie du jeu vidéo doit trouver un équilibre entre l’adoption de nouvelles technologies et le respect des droits et de la créativité des acteurs de doublage. Le défi est de taille, mais essentiel pour garantir l’authenticité et la qualité des jeux vidéo de demain.