Dans un monde où l’intelligence artificielle est en pleine effervescence, deux anciens chercheurs de Google, acteurs clés dans le développement de l’IA générative, se lancent dans une nouvelle aventure. Ils ont choisi Tokyo comme base pour leur startup innovante, Sakana AI. Cet article explore les ambitions de cette nouvelle entreprise et les raisons pour lesquelles Tokyo a été choisie comme lieu stratégique.

Un nouveau départ pour des pionniers de l’IA

Llion Jones, originaire du Pays de Galles, a récemment quitté Google et s’est associé à David Ha, ancien leader des efforts de recherche en IA de Google au Japon. Ensemble, ils ont fondé Sakana AI, avec David Ha en tant que PDG et Llion Jones en tant que Directeur Technique. David Ha a également été impliqué dans des recherches chez Stability AI, une entreprise spécialisée dans l’IA d’images.

L’ambition de Sakana AI

Sakana AI nourrit des projets ambitieux. L’entreprise vise à créer son propre modèle d’IA générative, c’est-à-dire un logiciel capable de générer du texte, des images, du code et plus encore. Ils entrent ainsi dans une arène compétitive, avec de grands acteurs tels que Google, Microsoft, OpenAI, ainsi que des startups telles que Cohere, Character.ai et Anthropic.

Un financement conséquent pour les studios de développement en IA

Ces entreprises, toutes engagées dans l’IA générative, disposent de ressources substantielles. Par exemple, Microsoft a récemment investi 10 milliards de dollars dans OpenAI. Cohere et Character.ai ont également levé des fonds impressionnants.

L’inspiration derrière le nom Sakana

Le nom Sakana est dérivé du mot japonais pour poisson. Les cofondateurs, Jones et Ha, expliquent qu’ils souhaitaient capturer l’idée d’entités individuelles formant un ensemble cohérent, à l’image d’un banc de poissons suivant des règles simples. Leur inspiration provient de la nature, comme l’évolution et l’intelligence collective.

Repenser les modèles d’IA actuels

Selon Jones et Ha, les modèles d’IA actuels sont trop rigides, semblables à des structures fixes telles que des ponts ou des bâtiments. Ils aspirent à s’inspirer de la nature, où les systèmes s’adaptent et deviennent partie intégrante de leur environnement. Ils envisagent de construire des modèles d’IA en utilisant des principes issus de l’informatique évolutive, abordant des défis tels que le coût et la sécurité.

Pourquoi Tokyo ?

Les deux fondateurs ont choisi Tokyo comme siège de leur entreprise pour plusieurs raisons. La ville dispose d’une infrastructure technique solide et d’une main-d’œuvre bien formée. De plus, c’est une métropole mondiale qui attire les talents étrangers. Ils sont également enthousiastes à l’idée d’utiliser des données et des modèles d’entraînement adaptés aux cultures non occidentales pour stimuler la prochaine grande avancée technologique.

Conclusion :

Avec Sakana AI, Jones et Ha se positionnent à l’avant-garde de l’innovation en IA générative. En choisissant Tokyo comme base et en s’inspirant des principes de la nature pour développer des IA plus flexibles et adaptatives, ils sont prêts à jouer un rôle déterminant dans le futur de l’intelligence artificielle.